Gérer un budget : Consommation d’énergie

Choisissez, au moment de l’achat une appareils de classe A  :

c’est-à-dire très économiques du point de vue de la consommation d’énergie. La classe G, la dernière, regroupe des produits énergivores. Plus chers à l’achat, les appareils de classe A se révèlent, rapidement, plus avantageux sur le plan financier.

Dans la cuisine  :

Utilisez vos appareils ménagers durant les heures creuses si votre contrat d’alimentation électrique en comporte.

Évitez les réfrigérateurs à froid ventilé.

Évitez de ranger un plat tiède ou chaud dans le réfrigérateur.

Aménagez l’intérieur de votre réfrigérateur d’une façon telle que l’air circule librement, cela permettra un fonctionnement harmonieux, et donc économe, de l’appareil.

Pensez à laisser de l’espace derrière votre réfrigérateur, pour que son système de refroidissement, qui a besoin d’air, fonctionne de manière optimale.

Enlevez le maximum d’emballages plastiques des produits frais lorsque vous les mettez dans votre réfrigérateur ou congélateur. Cela diminuera d’une façon importante la quantité d’énergie nécessaire pour abaisser la température de ces produits et diminuera les microbes de l’extérieur.

Dégivrez un fois par an votre réfrigérateur.
On estime qu’une couche de givre de 3 millimètres augmente la consommation de l’appareil de 30%.

Installez, lorsque c’est possible, votre congélateur dans votre garage. En effet, cette pièce est l’une des plus froides de la maison et cela constitue un environnement adéquat pour un congélateur.

Préférez une décongélation de vos aliments à l’air libre et évitez l’usage du micro-ondes.

Couvrez, quand vous le pouvez, vos plats durant la cuisson, vous économiserez près de 30% d’énergie. (Pensez à l’autocuiseur : il est rapide et d’une cuisson très saine).

Dosez l’intensité de la flamme lorsque vous faîtes la cuisine. En effet, ce qui dépasse de la casserole est inutile pour la cuisson.

Limitez la durée du préchauffage du four et arrêtez quelques minutes avant la fin de cuisson (idem pour les plaques de cuisson.

Nettoyez régulièrement vos plaques de cuisson si vous utilisez un système d’énergie électrique. Ce nettoyage évite la déperdition d’énergie pendant la cuisson.

Évitez d’ouvrir la porte de votre four durant la cuisson, pour garder la chaleur et économiser de l’énergie.

Intéressez-vous au four solaire (le magazine gratuit biocontact que vous trouverez en magasins bio l’a évoqué).

Dans le salon  :

Éteignez, quand vous le pouvez, les appareils (téléviseurs, magnétoscopes, chaines hi-fi, machine à café, photocopieuse, imprimante…) hors des périodes d’utilisation intensive avec un système simple de prises multiples ou encore à l’aide d’une minuterie). Même en état de veille, ces appareils sont de grands consommateurs d’énergie (jusqu’à 10% d’économie d’énergie).

Utilisez de préférence des piles rechargeable à des piles classiques. L’économie se fera évidente au bout de quelques mois. Sachez que les piles rechargeables ont un impact moindre sur l’environnement que les piles jetables, d’après une étude de l’ADEME. La pile rechargeable consomme jusqu’à 23 fois moins de ressources naturelles non renouvelables, et à jusqu’à 28 fois moins d’impact sur le réchauffement climatique, jusqu’à 30 fois moins sur la pollution de l’air, jusqu’à 9 fois moins sur l’acidification de l’air et jusqu’à 13 fois moins sur la pollution de l’eau.

Rechargez même vos piles jetables ! (ConsomActeurs Associés – 41, rue Couédic – 75014 Paris).

Éteignez l’unité centrale de votre ordinateur si vous ne l’utilisez pas pendant plus dune heure.

Préférez au moment de l’achat de vos ordinateurs ou de leur renouvellement, des appareils possédant la norme « Energy Star » (consommation faible en mode d’attente, stand-by).

Veillez à éteindre votre appareil de télévision lorsque vous ne l’utilisez pas. Laisser son téléviseur régulièrement en veille coûte un minimum de 100 euros par an.

Évitez de recharger votre portable toute la nuit (quelques heures suffisent) et jamais dans la pièce où vous dormez.

Ne laissez pas votre chargeur branché si le portable n’y est plus.

Dans la salle d’eau :

Faites tourner votre lave-linge ou votre lave vaisselle à plein si il est ancien – les appareils nouvelle génération ont progressé sur ce point avec des programme de charge variables et une alimentation en eau modulable et modérée.

Privilégiez les lavages à basse température de votre linge, qui sont moins consommateurs d’énergie.

Faites en sorte de bien essorer le linge avant l’opération de séchage, si l’utilisation du sèche-linge est hélas nécessaire.

Évitez les repassage inutiles (les chaussettes, les slips…). Un bon étendage (sur cintre, en épinglant bien le linge au niveau des coutures après l’avoir bien étiré) et un pliage méticuleux en lissant le linge de ses mains bien à plat permettent d’éviter une partie du repassage, ce qui est meilleur pour les fibres.

Laissez un commentaire !!